La Tiger leaping gorge... 2 jours de trecks dans une des gorges les plus celebres de Chine! Ascension difficile (+ de 800m de denivele), mais la montee valait bien la belle vue que la chaine de montagnes allait nous offrir... On vous laisse juger...

IMG_2164 P1060497

Apres une soiree bien arrosee dans les montagnes (francais, quebecois, anglais, canadien) nous poursuivons la randonnee beaucoup moins frais (!) mais arrivons a bon port, reprenons le bus et hop en route pour Changrila (Zhongdian)!

Zhongdian, ou le debut du Tibet, mais sans besoin d'autorisation! 3200m. A nous les grands espaces! Les belles maisons tibetaines, les yacks et les cochons qui gambadent, les grands lacs semi asseches et les grandes prairies rases...

P1060502 P1060503

P1060637

Nous visitons les alentours en nous groupant pour payer un taxi avec les 2 autres quebecois et Valentin (un francais que nous avions deja croise a Kunming puis a Lijiang), villages, lac, foret et meme un repas chez une famille tibetaine (il n'y avait pas de resto dans le coin!) et un hot spring naturel sous une belle arche en pierre...

De nouveaux tous les 2, nous monterons meme avec un bus de fortune jusqu'à Deqin aux confins du Yunnan, ou nous franchirons un col a 4300m! Faut bien s'accrocher! Feilai Si, nuit surrealiste dans un village completement desertique a l'approche du nouvel an chinois – genre Shining (ouf y avait pas Nicholson!)! Puis retour sur Changrila avec des chinois rencontres la haut et qui cherchaient aussi a redescendre en mini van pour partager les frais (Bus complet et … plus de bus pendant 4-5 jours! Pas question de rester coincer... des fois que Jack ne soit pas loin...)

P1060752 P1060812

Plein de belles rencontres sympa ces derniers jours, d'autres voyageurs comme nous, de toutes nationalites, d'autres francais (Valentin, Sophie et Jeremie), des anglais et suisse (Julie et Monique), canadiens et chinois, un couple italien allemand (Vinke et Claudio), bref pleins de bons moments passes ensembles a echanger les bons tuyaux, nos parcours respectifs, apprendre quelques mots de chinois utiles (« combien ca coute?, non j'en veux pas! Aller 5 quoy, ok? »)...

Puis c'est la redecente a Dali, la veille du Nouvel An Chinois, le 24, les bus sleepers (avec couchettes) que l'on trouvait super au debut (le 1er puis le train top!) sont de plus en plus pourris! (on va surement ecrire un petit quelque chose la dessus), on arrive tant bien que mal a 3h du mat a 15km de Dali.

V'la en plus l'taxi qui comprend rien et ne trouve pas le chemin de la Guest house , bref arrivee folklo, mais sympa le tenancier de la guest house nous accueille en robe de chambre!...

Dali, petite ville fortifiee pres d'un lac, est connue pour sa minorite ethnique Bai (tres differente des Naxi de Lijiang ou des tibetains de Changrila).

Super, nous arrivons pour le nouvel an chinois qui cette annee debute le 25 janvier! Ca va etre la teuf, petards et fete dans la rue! (meme si c'est aussi une date particuliere pour nous puisque le papa de Gilles nous a quitte voila exactement 1 an).

Nous aurions pu profiter de la fete et de la ville a fond, comme a Lijiang, mais ce ne sera seulement que 2 demi journees de visites (village et marche « a la chinoise », donc pavee, dans la montagne) et 4 grosses journees de... maladies a Dali!

Et oui, des la nuit du 24, Gilles attrape une grosse creve et monte tres vite en temperature (39.5), on hesite pas, direction l'hosto, notre seule chance de trouver un medecin pour ce jour ferie (equivalent Noël jour de l'an chez nous!). Heureusment la tenanciere de notre guest house nous accompagne, evidemment personne ne parle anglais, et le choc est rude, la Chine nous devoile un autre visage qu'on ne connaissait pas, sinistre et glauque: le systeme de sante.

La decouverte de cette autre realite est assez brutale, c'est l'envers du decor. A priori ils ne doivent pas connaître l'existence de maladies nosocomiales. C'est sale et crasseux, y compris sur les blouses des infirmieres, medecins et aides soignantes, ne parlons pas des sols, murs, tables et armoires qui datent d'une autre epoque. Que dire du bureau du medecin vide, avec quelques dossiers et 3 clopes qui trainent, il bouquine un magasine entre 2 patients; ou du petit garcon qui trimalle une patere en bois avec des clous rouilles...

Ca se gate lorsqu'on nous annonce que Gilles doit avoir une injection, ou pire une perfusion pour calmer et faire descendre la temperature. Il n'en ait pas question! Apres dicussions, nous acceptons le duo seringue + medicaments.

L'etat de proprete etait vraiment assez critique a certains endroits: Steph colle l'infirmiere a moins d'1 metre, verifie ses moindres faits et gestes, et surtout controle que la seringue sort bien de son emballage...Ambiance!

Bref, une injection (devant 2 autres patients, fesse a l'air sur une chaise sale sans dossier(!)) et 15 minutes d'observation plus tard, il etait temps pour nous de vite repartir dans notre guesthouse se remettre de toutes ces emotions.

Ce sera par la fenetre que nous entendrons et verrons les feux d'artifice et les petards. Steph veille sur Gilles et ira juste se chercher un bon chocolat chaud dans la soiree... C'etait sans savoir que le lait de Dali avait mauvaise reputation aupres des estomacs occidentaux! Alors que Gilles va de mieux en mieux dans la nuit du 25-26, Steph prendra le relais pour un combi « vomito-courante » sans precedent, qui durera 2 jours 2 nuits! …. sympa Dali!

P1060878 (Femmes de l'ethnie Bai)

Next, direction la Chine tropicale, pres des frontieres brirmane et laotienne, la region du Xishuangbanna (prononcez chichouannbanna): Jinghong, sera notre 1ere etape, et c'est reparti pour 15 heures de routes cabossees...