Juste pour vous faire partager un peu les « chinoiseries » auquelles nous faisons face dans notre quotidien...

1. Les « laowai » (litteralement les « long nez » ou les occidentaux) que nous sommes sont de droles de betes! Et oui, c'est nous que l'on photographie ici!

Neanmoins dans le genre « japonais de la photo » Gilles n'est pas mal non plus et s'en donne a coeur joie! Tel est pris qui croyait prendre...

2. Comment communiquer en Chine (enfin dans le Yunnan)?

Deja, ca ne sert a rien de parler anglais, sorti de quelques guest houses personne ne parle la langue de Shakespeare! Non, il faut plutot parler « chinois ». Certains d'entre vous le savent deja, mais rappelons tout de meme que le « chinois » n'existe pas en tant que langue unifiee, non, il y a une langue officielle le mandarin, mais sachez qu'elle n'est pas parlee partout! Et surtout dans le Yunnan! Cette fois-ci nous sommes obliges d'apprendre quelques mots pour « survivre » car le langage des signes ne suffit pas toujours! (Romain, merci pour le « Puyao » (« non, j'en veux pas ») c'est bien utile). Mais des que l'on sort des grandes villes, les gens parlent leur langue regionale, et pour ceux qui parlent mandarin, difficile de comprendre les15 mots appris a cause de leurs differents accents! Bref c'est folklo! Les lieux, le bus, les menus, rien n'est « sous-titre » dans notre alphabet! Heureusement Steph a une memoire des ideogrammes et il existe quelques similitudes avec le japonais, meme si cela ne permet pas de lire quoique ce soit, au moins on sait ou sont les toilettes femme ou homme, et si on veut manger du boeuf!...

3. Le crachat: sport national en Chine!!

En fait c'est meme le duo raclement de gorge bruyant (femmes et enfants tout mimi compris!) et crachat qui surprend un peu! (Marion, on te confirme, c'est plus bruyant que les crachats indiens!). Et franchement, on a du mal a s'y habituer surtout: les matins quand on prend le petit dej, ou par terre dans le bus!...

4. Les transports longue distance (minimum 8h)

On etait partis pour faire des eloges sur le confort et la proprete extraordinaire de notre 1er bus de nuit et train de 22h (on voulait se la jouer un peu par rapport a tout ce qu'on nous avait dit, puis apres l'Inde, c'etait pas difficile de trouver les choses propres!), mais on a change d'avis entre temps!

Oui, c'etait avant les autres bus de nuit avec couchettes taille chinoise (50 cm de large / 1,50m de long! / 50 cm au dessus de la tete!) ou nous dormons recroquevilles, mais ca c'est pas grave, (Steph pense neanmoins qu'elle est obese, on dirait un gros bibendum geant avec sa doudoune...).

Mais ne nous egarons pas, non, il s'agit ici de vous faire partager des habitudes de voyage differentes! Par exemple, il est normal de fumer dans le bus: c'est tres desagreable pour les autres, et carton rouge quand il y a 3-4 fumeurs en meme temps et qu'on est entrain de passer un col a 4300m (ca enerve beaucoup!!), ou quand on dort la nuit!

Ensuite il y a les couvertures, oui c'est bien parce qu'on a pas froid, mais en meme temps elles ont une odeur insupportable... de pieds!! (ainsi que le reste du bus!!). Le pire: les couchettes du fond, 5 personnes cote a cote (avec espace en norme chinoise, soit 3 si on avait ete en occident), genre gros matelas de colo, que nous avons experimente sur 2 trajets de 10 et 15 heures, proximite garantie!

Ensuite, dans certains bus de jour (et meme de nuit), les gens mangent, mais jettent directement a terre les pepites de tournesol + pelures de mandarines! Au bout d'une demi heure c'est l'horreur! (Marion, je comprends mieux pourquoi il n'y a pas de toilettes dans les bus!).

Mais le pire (bus de nuit Kunming -Lijiang de 11h), c'est quand en plus de tout ce que l'on vient de decrire plus haut (couchette « mini pouce » qui pue des pieds dans un aquarium de fumee alors qu'il est deja minuit) le gros porc de la couchette du dessus crache directement dans le bus (mathematiquement au vu de l'etroitesse entre les couchettes, a 50 cm de la tete de Steph!) ouf avec le bruit qui precede, on a eu le temps de planque les chaussures, des fois qu'il vise mal...

Non on vous l'avoue, c'est pas que du bonheur de voyager en bus de nuit!...

5. Enfin, les toilettes feminins...!

Tout d'abord, ayez de la compassion pour Steph, car elle a un fort besoin d'aller tout le temps au toilettes (ses amis, ses collegues et meme les bus indiens arretes au milieu de la nuit pour Madame en savent quelque chose), et donc elle a tout experimente pour vous: le pire, comme le... pire (il n'y aura pas de meilleur ici!)).

Vous l'avez surement senti lors de nots recits precedents sur la Chine, ici on partage beaucoup de choses: les couchettes cote a cote dans le bus, les plats dans les restau et aussi … les toilettes! 0 intimite! (merci Marion de nous avoir prevenu).

Les portes sont rares, s'il y en a, elles ne ferment pas et ne mesurent pas plus d'1m. Comme il y a de forts pbs d'evacuation il est interdit de jeter tout papier ou quoique ce soit dans les toilettes, il faut donc utiliser des corbeilles a cote, si on arrive encore a les voir, car elles ne sont parfois pas videes depuis bien longtemps... (!)

Quand il y a une chasse d'eau c'est bien! En fait elle est forcement commune, car il s'agit de faire ses besoins au dessus d'une rigole, avec des murets de separation (ou pas!), sympa! Les sons, les odeurs et le visuel! Ah vraiment on partage tout!...

Mais le pire, ce sont les toilettes de montagnes, 2 a 6 latrines cote a cote sans muret de separation, sans chasse d'eau, ni poubelles, d'une profondeur originale d'au moins 1 metre, mais qui debordent deja de 15cm, peut etre jamais vide? (y compris hygiene feminine)...

La, c'est le drame! La palme du degout, a la limite de l'indicible. On va s'arreter la pour ne pas faire scato, c'est pas notre genre, mais il fallait quand meme que vous sachiez! Echarpe ou cache nez obligatoires...

Il existe aussi des versions ecolo dans les villages recules (on a pas eu l'occasion de tester): le toilette (un trou) situe au dessus de la porcherie, et on le sait bien, les porcs sont omnivores...

Et enfin, pas de toilettes du tout! Dans d'autres villages, notamment lors de notre treck dans le Xichuabanna, la il faut improviser un coin entre 2 arbres a the, a la lumiere de la lampe frontale... c'est finalement tellement plaisant quand on sait ce qui existe!...

Au vu des sujets traites, vous comprendrez qu'il n'y avait pas de photos dans ce message...!